La fabrique à Cartel

La fabrique à Cartel est l’outil que je souhaite développer lors de mon master a ArTeC. Un outil qui permet à tout est chacun d’augmenter le cartel d’une oeuvre en y ajoutant une information, une anecdote, une chanson, un film, une bibliographie, le choix de l’ajout est illimité. À partir de cet ajout sur le cartel la nouvelle oeuvre est ajoutée dans la base de données créant à son tour une nouvelle entrée. 

On pourrait donc imaginer l’utilisation de la fabrique a cartel dans deux champs : 

  • celui de la collaboration avec le public pour créer une autre exposition numérique à partir d’une sélection d’oeuvre (l’idéal serait d’augmenter une exposition physique déjà existante
  • celui d’un public qui viendrait se perdre au hasard et par curiosité dans la base de données en ligne. 

Cette nouvelle exposition créée par le public et pour le public permet de mettre en avant l’expérience. La fabrique à Cartel et l’appel à l’augmentation des oeuvres explorent les ressources cognitives et émotives de celui qui participe.

L’atelier nomade à la Métive 

Le 9 octobre a donc commencé l’année avec un atelier nomade dans les murs de la Métive. Le programme de ces dix jours était simple préparer une sortie de résidence avec pour base nos projets. 

Ni une ni deux je regarde mon site internet, regarde la sale d’exposition et me met en boule sous une table, comment exposer un outil numérique de façon plastique ? 

 

Créer un site mais de façon matérielle 

A plat 

Comment donner à voir un site web et une base de données, grâce à l’éditorialisation de base de données, il suffit de décomposer sur papier les entrée fournit par les premiers participants.

en 3D

 

L’idée ici est de donner un aperçu graphique et dans l’espace d’une page web. Pour ce faire l’utilisation du mobile semble la plus adéquate qu’illustrer le principe, encore, de base de données et sa logique de rangement. Il sera fournit aussi, dans l’idée, un tableau afin d’expliquer le code couleur. 

Avec la participation d’un public 

Enfin comme le but de l’expérience est de comprendre et de donner la parole au public il me semble essentiel d’intégrer une certaine interaction avec l’objet exposé. Pour ce faire il sera proposer des petites notes qui pourront être remplies par le public afin de mettre sur papier leurs sensations et expériences. 

 

 

J-2 avant notre exposition, plus qu’à terminer nos travaux et recherche !

Hop des ressources  :

https://rawgraphs.io/

http://www.visualcomplexity.com/vc/

Atlas of Cyberspace 

    1 commentaires

    1. Lucas FRITZ

      ACTIVATION
      Queer Phenomenology
      Le vertige, les coordonnées cartésiennes et la nausée: https://www.sternberg-press.com/product/dizziness-a-resource/
      Quelques formes primitives de classification
      When Participants do the capturing: the role of media in diary studies
      Du quoi au comment: Comment classer les différences socio-cognitives dans la préhension (prise en main) et l’appréhension verbale et non verbale d’un objet ayant statut d’oeuvre d’art?