Les femmes Noires dans le cinéma américain : des stéréotypes raciaux et sexistes à la représentation d’une véritable identité

Au XIXème  siècle la vision de la femme blanche avait évolué. On voyait en elle une déesse, innocente. A contrario, la femme noire était vue comme sauvage, sexuelle, une tentatrice, une prostituée. A l’époque, quand on parlait des femmes, on parlait des femmes blanches. Les féministes blanches ont idéalisé les femmes noires en parlant de leur “‘force”. Or comme le souligne Bell Hooks dans son livre « Ne suis-je pas une femme ? », il est différent d’être forte face à l’oppression que d’être forte parce qu’on a vaincu l’oppression. Les femmes noires étaient célébrées dans leur rôle de mère, leur disponibilité sexuelle, leur capacité à porter de lourdes charges. Les femmes de couleur avaient moins de chances, que les femmes privilégiées en raison de leur race, de voir leurs besoins pris en compte. Quand nous parlions des noirs, nous parlions des hommes noirs et quand nous parlions des femmes, nous parlions des femmes blanches…