Nous avions comme but de proposer une sortie de résidence avec une exposition de nos projets dès le vendredi après-midi. L’idée d’un intérieur qui accompagne les oeuvres est apparu au fil des discussions. J’ai décidé de garder le collage accroché dès le premier jour de travail au mur et de le placer comme point de départ de l’installation. C’est tout autour que j’ai installé les différents travaux réalisés pendant la semaine.  

Le cabinet numérique analogique est composé de trois installations :  

Le collage déjà explicité en introduction, à droite de l’installation, est comme un papier peint qui donne à voir les ajouts présents sur le site web. 

 

Ensuite, au centre, il y a le mobile. Le but est de présenter la page Ingres du site développé pour la soutenance. Le mobile permet de montrer l’arborescence de façon ludique. Un tableau est placé à l’arrière afin de donner l’information et expliciter les codes couleur. En plus de l’arborescence on retrouve quelques fils qui dépassent et qui mènent vers un film ou un casque qui diffuse une annotation musicale.

Enfin, à gauche, un espace représentant un forum a été mis en place. Il se déploie sur le mur où les oeuvres sont encadrés, comme la page d’accueil du site. Face à cela une table est installée. Il y a dessus les prototypes papiers et plastiques développer pendant la semaine. Dans ce bazar organisé, sont mis à dispositions, des crayons, du scotch et des papiers “j’ajoute mon grain de sel”. Ils permettent de proposer le principe collaboratif du site pour que chacun puisse annoter le mur.

Voici comment d’un site web présentant quatre oeuvres il est possible de faire un intérieur bien rempli.

tada !